Les articles d'ExpertMaritime.pro


Que faire des feux à main et des fusées de détresse périmés ?

Les engins pyrotechniques de signalement des détresses maritimes (fusées parachutes, feux à main, fumigènes) ont une durée de validité limitée à quelques années en raison des matériaux potentiellement dangereux et instables dans le temps utilisés pour leur fabrication.

Ces engins pyrotechniques doivent donc être éliminés et remplacés lorsqu'ils arrivent en fin de vie.

1. Pour votre sécurité : ne jamais percuter d'engin dont la limite de validité à expiré !
•leur enveloppe peut être endommagée (rouille, exposition aux rayons solaires ultraviolets…) et fragilisée au point de ne plus pouvoir contenir correctement la mise à feu (risque de brûlure grave pour l'utilisateur)
•leur réactif chimique peut avoir été exposé à l'humidité, entraînant un retard d'allumage générateur d'accident (départ différé inopiné de la fusée par exemple)
•d'une manière générale, même avec des engins pyrotechniques en cours de validité ou d'apparence en très bon état, la manipulation de ces explosifs doit s'effectuer avec précaution et, compte tenu d'un risque toujours présent, uniquement en cas de nécessité.
2. Pour la sécurité maritime en général (la vôtre et celle des autres) : ne jamais percuter d'engin sans qu'un besoin de secours ou d'assistance le justifie !
•l'observation d'un tir de fusée parachute, correspondant à un signal de détresse, déclenche la mise en œuvre immédiate de l'ensemble de la chaîne de sauvetage en mer : le CROSS|Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage?? met en œuvre des moyens de recherches nautiques et aériens, ainsi que des patrouilles terrestres sur le littoral.
•dans le cas d'un tir inconsidéré (ce que les CROSS ne peuvent évidemment pas présupposer en cas d'utilisation d'un outil de signalement des détresses), ces moyens sont mobilisés pour rien. Outre le coût que ces fausses alertes représentent pour la collectivité, elles ont surtout pour effet de rendre indisponible une partie des unités de sauvetage pour un événement réel simultané qui surviendrait dans une zone proche, et peuvent mettre en danger la vie même des sauveteurs.
•En 2005, pour les seules régions de responsabilité sauvetage des CROSS Corsen et Etel, 127 des 190 alertes par fusées rouges correspondaient à des tirs intempestifs et irraisonnés (soit près de 70 %).
•L'utilisation d'engins pyrotechniques à des fins autres que le signalement d'une détresse (détruire un engin périmé, fêter une victoire, se distraire…) est une infraction pénale de rang délictuel.

De , expert maritime plaisance.

NB : Cet article est informatif, et ne constitue pas une prestation de conseil ni une expertise. Il vise à améliorer la compréhension du contexte nautique et maritme, et ne saurait en aucun cas se substituer à une expertise maritime, ou à l'intervention d'un professionnel. Les articles techniques sont à usage pédagogique et ne remplacent pas les instructions constructeur. Les opérations techniques ne doivent être entreprises que par des personnes compétentes.

Xavier Braive, expert maritime, soutient la SNSM


Welcome to Cross-Channel yachtmen !

we can deliver survey reports in english, in case of dammage or prior to buy / sell a boat in France (pre-purchase survey), and more specifically on the Normandy and Atlantic coasts.

Zone Méditerrannée

En partenariat avec le cabinet d'expertise IEM, nous proposons une couverture de la Côte d'Azur.
N'hésitez pas à contacter IEM en cliquant sur www.expert-maritime-cote-dazur.com

Uw onafhankelijk jachtexpert

verkrijkbaar op de Normandie kust, bij aankoop of reparatie van jachten (metaal, polyester of composiet). Rapporten in Nederlands

BRAIVE, Xavier
Xavier Braive
Expert Maritime
Nouvelle Aquitaine
France
06 71 50 20 17