Les articles d'ExpertMaritime.pro


Comment Hiverner correctement un bateau ?

Comment Hiverner correctement un bateau ?

Une bonne préparation à l'hivernage est un investissmement en temps (et parfois en argent), qui portera ses fruits dès le retour de la belle saison.

C'est aussi l'occasion de faire tout ce qu'il y a à faire, question réparations ou entretien, les professionnels étant habituellement plus dispos en cette saison (en pleine saison, ils sont débordés par les demandes de tout ceux qui n'ont pas bien entretenu leur bateau ;-D )

Attention : votre police d'assurance maritime peut éventuellement comporter des clauses concernant le manque d'entretien du bateau assuré.

Naturellement, l'idéal est un hivernage à sec, dans un endroit protégé et en atmosphère contrôlée (température et humidité)...ce qui est assez cher (à partir de 110 euro/mois - 145 sous hangar pour un 9-10m).

Une alternative est d'emballer le bateau dans un film thermorétractable (shrink wrapping). Dans ce cas, le professionel pourra aussi vous proposer le démontage de l'embase, pour stockage en atmosphère contrôlée. Cette solution est un peu chère, mais elle offre une très bonne protection.
Sinon, il faudra au moins protéger le bateau avec une bâche assez résistante.

Avant de commencer à préparer un bateau pour l'hivernage, établir une check-list de toutes les tâches à effectuer, en se basant sur le manuel du propriétaire du bateau, du moteur et de tout équipement particulier.
Pour le premier hivernage, il peut être judicieux de faire appel à un professionel, et assister aux opérations.

Les points suivants peuvent constituer une base de réflexion pour effectuer un bon hivernage :



Motorisation inboard

Faire tourner le moteur pour le réchauffer et vidanger l'huile pendant qu'elle est chaude.
Les impuretés seront ainsi plus facilement évacuées avec l'huile.
Changer le filtre à huile.
Rincer le moteur à l'eau douce.
Faire circuler de l'antigel dans le collecteur en plaçant la durite d'alimentation de la pompe à eau dans un seau d'antigel.
Démarrer le moteur et le laisser tourner pour faire circuler l'antigel jusqu'à ce que l'eau commence à sortir par l'échappement.
L'application de cette méthode variera légèrement selon le type de système de refroidissement (primaire ou secondaire).
Avant de refermer le compartiment moteur, changer le liquide de transmission.
Enlever les bougies et vaporiser de l'huile dans chacun des cylindres.
Essuyer le moteur avec un chiffon légèrement huilé (WD-40).

Moteur z-drive

Inspecter soigneusement la transmission.
Retirer tout débris végétal ou animal de l'embase.
Vidanger le carter d'engrenage et vérifier la présence d'humidité excessive dans l'huile. (indice de joints d'étanchéité défectueux à remplacer).
Nettoyer la partie inférieure avec de l'eau et du savon.
Si le z-drive est muni d'une gaine caoutchoutée, vérifier la présence de fissures ou de petits trous.
Lubrifier la tringlerie et vérifier le niveau de liquide des pompes hydrauliques de barre et de trim et de relevage.
Consulter le manuel du propriétaire pour toute recommandation additionnelle du fabricant.

Moteur hors-bord

Rincer le moteur à l'eau douce à l'aide d'un dispositif branché sur la prise d'eau de mer.
Laisser toute l'eau s'égoutter.
Laver le moteur avec de l'eau et du savon et le rincer soigneusement.
Débrancher la durite d'alimentation en carburant, démarrer le moteur et le laisser tourner jusqu'à l'arrêt. Procéder étape par étape pour s'assurer que tout le carburant est évacué du carburateur et éviter l'accumulation de dépôts formés par l'évaporation du carburant.
Vaporiser de l'huile dans les cylindres pour en lubrifier les parois et les pistons.
Lubrifier l'arbre de l'hélice et ses filets avec une graisse hydrofuge.
Changer l'huile de la transmission inférieure.
Lubrifier légèrement les surfaces externes du moteur ou polissez-les avec une cire de qualité.



Carburant

Remplir chaque réservoir de carburant afin d'empêcher une accumulation de condensation au cours de l'hiver. Ajouter un conditionneur d'essence en suivant les instructions qui accompagnent le produit.
Remplacer les filtres à carburant et séparateur d'eau.

Bouchains

Vérifier la propreté des bouchains.
Éliminer les taches d'huile avec une brosse dure trempée dans l'eau chaude et le savon (biodégradable).
Une fois les bouchains nettoyés, vaporiser un lubrifiant hydrofuge et ajouter un peu d'antigel pour empêcher l'eau de geler.

Système d'alimentation en eau douce

Purger entièrement le réservoir d'eau douce et le chauffe-eau.
Isoler le chauffe-eau en débranchant les canalisations d'entrée et de sortie puis en les reliant entre elles. Faire circuler de l'antigel (non toxique) dans toutes les canalisations puis ouvrir tous les robinets, y compris celui de la douche et de toute installation pouvant être rincée de la sorte, jusqu'à ce que l'antigel commence à sortir.
Mettre également de l'antigel (non toxique) dans le chauffe-eau.

WC

Faire vider le réservoir à eaux noires dans une installation prévue à cette fin.
Pendant le processus, verser de l'eau douce dans le WC et tirer la chasse plusieurs fois.
Utiliser un nettoyant spécifique ou tout autre produit recommandé dans le manuel du propriétaire qui ne risque pas d'abîmer pas le système, et laisser agir quelques minutes.
Verser à nouveau de l'eau douce dans le WC et vider par pompage.
Ajouter de l'antigel et faire circuler dans les tuyaux, le réservoir, la robinetterie et la station broyeuse le cas échéant.
Consulter d'abord le manuel du propriétaire afin de s'assurer qu'un antigel à base d'alcool n'endommagera pas le système.

Intérieur

Retirer du bateau tous les objets de valeur, les appareils électroniques, les cordages, les gillets de sauvetage, les extincteurs, les fusées de détresse, les défenses, etc. (ce qui permettra de les inspecter / réparer durant l'hiver)
Ouvrir les tiroirs et les armoires et les nettoyer soigneusement.
Placer les coussins sur la tranche afin que l'air puisse circuler tout autour (ou les ramener au domicile, ce qui est encore mieux).
Nettoyer le réfrigérateur et le congélateur.
Pour que le bateau reste bien au sec et contrer le développement de moisissures, utiliser un absorbeur l'humidité ou installer un déshumidificateur (attention à l'installation électrique, plusieurs cas d'incendie ayant été relevés).

Hivernage à sec

Laver la coque au nettoyeur haute pression, enlever les bernacles qui pourraient être fixées aux hélices, arbres d'hélice, aux safrans, tubes d'étambot et aux volets de trim.
Nettoyer les passe-coques et les crépines.
Ouvrir les vannes pour permettre à toute l'eau de s'écouler.
Vérifier la présence de cloques sur la coque; au besoin, ouvrir la cloque afin que le liquide s'échappe et qu'elle s'assèche durant l'hiver.
Il est probablement préférable de retirer les batteries du bateau et de les rapporter à domicile.

Hivernage à flot

Veiller au bon état des amarres, ne pas hésiter à investir, doubler et fourrer.

Pare-battages en nombre suffisant, en bon état et bien positionnés.

Ne pas oublier que les dégâts de coque peuvent vite dégénérer au niveau financier et qu'investir dans de bons pare-battages peut se révéler rentable.

Voiliers :
Il est préférable de remiser les voiles même si cela se pratique de moins en moins. En profiter pour les porter à la voilerie, qui pourra les inspecter.
Sinon penser à mettre un bout de sécurité sur le génois au niveau du point d'écoute (éviter qu'il ne se déroule tout seul)
Ne pas laisser la bôme en position horizontale (lui donner une inclinaison pour favoriser les écoulements des eaux de pluie.)

Biminis et capotes : les enlever pour diminuer la prise au vent.

Vérifier le bon fonctionnement des évacuations du cockpit.
Fermer toutes les vannes et vérifier si le tube d'étambot, la jaumière et le presse étoupe présentent des fuites.
Bien regarnir si nécessaire et reserrer.
Vérifier si la batterie est pleinement chargée, nettoyer les bornes et les cosses (+ vaseline), ajouter de l'eau distillée au besoin et s'assurer du bon fonctionnement du chargeur / régulateur de charge (quai / solaire / éolienne).
Vérifier le fonctionnement des pompes de cale et s'assurer que les contacteurs à flotteur sont fonctionnels et qu'ils activent les pompes correctement, sans entrave ou point dur.
Pour les contacteurs à champ magnétique (sans pièce mobile), effectuer la procédure de vérification décrite dans le manuel (en général, poser les doigts sur l'emplacement marqué).
Vérifier régulièrement le bateau ou demander au personnel du port de le faire.
Penser à s'entendre avec les voisins de ponton pour organiser des tournées d'inspection à tour de rôle.
Note : Pour les régions très froides, il existe des systèmes de dégivrage thermique ou de déglaçage à bulles ("ice-eater").

De , expert maritime plaisance.

NB : Cet article est informatif, et ne constitue pas une prestation de conseil ni une expertise. Il vise à améliorer la compréhension du contexte nautique et maritme, et ne saurait en aucun cas se substituer à une expertise maritime, ou à l'intervention d'un professionnel. Les articles techniques sont à usage pédagogique et ne remplacent pas les instructions constructeur. Les opérations techniques ne doivent être entreprises que par des personnes compétentes.

Xavier Braive, expert maritime, soutient la SNSM


Welcome to Cross-Channel yachtmen !

we can deliver survey reports in english, in case of dammage or prior to buy / sell a boat in France (pre-purchase survey), and more specifically on the Normandy and Atlantic coasts.

Zone Méditerrannée

En partenariat avec le cabinet d'expertise IEM, nous proposons une couverture de la Côte d'Azur.
N'hésitez pas à contacter IEM en cliquant sur www.expert-maritime-cote-dazur.com

Uw onafhankelijk jachtexpert

verkrijkbaar op de Normandie kust, bij aankoop of reparatie van jachten (metaal, polyester of composiet). Rapporten in Nederlands

BRAIVE, Xavier
Xavier Braive
Expert Maritime
Nouvelle Aquitaine
France
06 71 50 20 17